Permis probatoire

Après l’obtention du permis de conduire, le jeune conducteur dispose d’un capital de 6 points. A l’issu de la période probatoire, qui dure 2 ou 3 ans selon le mode d’apprentissage, ce capital est porté à 12 points si aucune infraction au code de la Route n’a été commise.

Les conducteurs qui obtiennent un nouveau permis après l’invalidation du permis suite à la perte de la totalité des points ou après une annulation judiciaire du permis de conduire sont également concernés.

Le fait de commettre une infraction au Code de la Route empêche l’augmentation du capital points.

 

Le jeune conducteur dispose donc d’un permis de conduire fragile puisqu’il est doté de moins de points et les infractions sont punies plus sévèrement. Les conducteurs en permis probatoire sont par exemple soumis à des limitations de vitesse abaissées. 

Related Articles