Permis probatoire et perte de points

Le permis probatoire correspond au permis de conduire obtenu depuis moins de 3 ans, qu’il s’agisse de votre premier permis à points ou d’un permis de conduire repassé suite à une annulation ou invalidation de permis.

Ce permis probatoire est soumis à un certain nombre de règles spécifiques, mais est, tout comme le permis de conduire traditionnel, affecté d’un solde de points.

Ce solde de points est fixé à 6 lorsque vous obtenez votre permis probatoire. Le capital maximum augmente tous les ans si vous ne commettez aucune infraction, pour atteindre 12 points au terme des 3 ans.

Cela sous-entend que le conducteur qui est soumis au régime du permis probatoire peut perdre des points.

En effet, si vous commettez une infraction, vous risquez de perdre des points sur votre permis de conduire.

Comment s’articulent permis probatoire et perte de points ?

A l’instar du système en vigueur pour le permis de 12 points, vous perdez un certain nombre de points sur votre permis probatoire lorsque vous êtes verbalisé pour une infraction et que vous ne contestez pas l’amende ou que vous la payez.

Si votre permis probatoire n’a plus de points, il est invalidé et vous recevez un courrier référence 48 SI pour vous informer que vous n’avez plus le droit de conduire.

Il sera alors nécessaire d’entreprendre des recours complexes et relativement coûteux pour ne pas perdre votre permis probatoire.

Il est plus prudent, compte tenu du faible nombre de points affectés à votre permis probatoire, de gérer vos points en préventif pour vous préparer et vous prémunir d’une perte de points et ne pas perdre votre permis de conduire.

Vous avez un permis probatoire et désirez un accompagnement dans la gestion d’une perte de points, pour contester une 48SI ou bien pour gérer en préventif le capital points de votre permis de conduire ?

Vous pouvez nous contacter pour connaitre l’avis d’un juriste spécialisé permis de conduire sur votre dossier.

Related Articles